La « Digitalisation » des points de vente

Face à la montée du e-commerce et l’utilisation de plus en plus efficace de données des Internautes, les distributeurs peuvent faire face au e-commerce grâce à la digitalisation de leur point de vente et l’utilisation des données client. 

 Selon la Fevad, l’e-commerce en France en 2013, avec 138 000 sites marchands actifs, a réalisé un chiffre d’affaires de 51,1 milliards d’euros. Une croissance du chiffre d’affaire d’année en année, qui se fait au détriment des réseaux de distribution traditionnels. D’ailleurs, selon les experts, la part de chiffre d’affaires des distributeurs traditionnels devrait passer de 75% en 2012 à 68% à l’horizon 2015. Face à cette montée du e-commerce, des initiatives de digitalisations des points de vente existent :

– Des cintres chez C&A au Brésil qui affichent le nombre de « Like » qu’a obtenu le vêtement sur Facebook et ainsi sa popularité. Une application baptisée « Fashion Like » est disponible sur Facebook.

CA

– Carrefour ou Tesco, testent des murs d’images dans les gares où les clients viennent scanner les produits avec leur smartphone et ainsi passer commande en attendant leur train.

– Grâce à la Digital Box de Lego, les consommateurs présentent leur boîte de jouets devant la borne et découvrent sur l’écran en réalité augmentée le jouet une fois monté. Une technologie sui selon Olav Gjerlufsen, directeur chez Lego, favorise l’imagination du consommateur.

– MACY’s a déployé dans ses magasins des totems à flasher avec son smartphone, permettant de regarder des vidéos exclusives de célébrités parlant des tendances du moment ou donnant des conseils de mode.

– les Beacons, ces petites balises qui permettent d’identifier un client au moment où il entre dans une boutique. Un moyen pour l’enseigne d’activer son mobile pour lui proposer, en temps réel, un bon de réduction personnalisé.

– ou encore la cabine Bodymetrics testée par Bloomingdale’s à Palo Alto. Celui-ci scanne la personne avec une Kinect de Microsoft pour lui indiquer ses mensurations précises. L’enseigne en profite pour lui faire des recommandations de produits en fonction de ces précieuses informations.

Bodymetrics

Les enseignes de la distribution traditionnelle doivent maintenant collecter et analyser ces précieuses données et utiliser les mêmes armes que les géants de l’Internet pour vendre et faire venir les internautes dans leurs points de vente.

Sources images: Venturebeat.com, Nowhereelse.fr

Partager:

1 comment on “La « Digitalisation » des points de vente”

  1. Catherine Répondre

    Et oui, l’éternelle question: comment faire co-habiter le virtuel et le physique. Comment enrichir l’expérience sur le point de vente grâce à la technologie. Vaste mais passionnante question. Merci pour cet article.
    C

Répondre à Catherine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *